Mélinda Ambacher en cours de self-défense féminine à Paris, pour apprendre aux femmes à se défendre, elle sourit.

Crédit photo : Nora Houguenade

 

À PROPOS DE MÉLINDA,
Intervenante principale

Auto-entrepreneuse et maman

"Issue d’une famille où les arts martiaux sont très présents, passionnée de Self-défense, de Yoga, de mieux vivre et de bien-être, la naissance de mon fils a fait naître le besoin de transmettre des fondamentaux pour une vie plus équilibrée :

prendre soin de soi, savoir se défendre, vivre sereinement, gérer ses émotions."

PARCOURS

Son

           SELF-DÉFENSE

2017 - Stage de self-défense avec la méthode BoostHer. Ca a changé ma vie !

Venue initialement pour apprendre des gestes efficaces et rapides de self-défense, j’ai appris beaucoup plus :

  1. La gestion des émotions : m'autoriser à les ressentir, à les vivre, à les comprendre et à les exprimer !

  2. La gestion des tensions : les comprendre, les prévenir, et les gérer

  3. Des techniques de respiration : terminé l'apnée !

  4. Renforcement de mon corps et de mon mental : je ne suis pas devenue Hulk ni Bouddha pour autant, mais j'ai développé une force confiante et tranquille

Et... J’ai pris conscience de points que j’avais à améliorer :

  • Oser m’affirmer de manière plus juste : le bon équilibre entre le mode bouledogue et la fermeture d'une huître

  • M'autoriser à dire Non (ce n'est pas un gros mot !) et / ou Stop

  • Être qui je suis (au risque de déplaire) et prendre ma place

 

J'ai rapidement commencé à participer au développement du projet associatif de la méthode BoostHer en tant que bénévole. J'ai passé mon diplôme d'éducatrice sportive, je me suis formée et entrainée intensivement avec Nathan Obadia à la méthode BoostHer et j'ai participé à la conception de programmes pour différents stages et projets.

 

En parallèle je pratiquais et pratique des arts martiaux pour approfondir la respiration, la structure, le relâchement et la mobilité, et je me suis formée en communication non violente (avec Robert Greuillet, Michelle Guez et Isabelle Desperrier) et en méditation.

Mélinda Ambacher montre une technique de self-défense dans un parc à Paris. Elle rit et passe un moment sympa.

Crédit photo : Nora Houguenade

 YOGA

 

Découverte du yoga avec la salutation au soleil grâce à ma grand-mère : j'avais 15 ans.

Quelques centaines de salutations au soleil plus tard, et en parallèle des cours que je donne en self-défense, me former à cet art ancestral est devenu une évidence ! J'ai donc suivi une formation 300h en Hatha et Vinyasa Yoga pour transmettre cet art que je vois comme une danse.

Mes cours sont sous forme de flow. J'aime créer des séquences autour des éléments (terre, eau, feu, air, ether) pour travailler l'ancrage, la stabilité, le mouvement, la fluidité, l'équilibre, etc

Ce que j'ai envie de transmettre dans mes cours :  de l'énergie, du dynamisme, de la joie et un calme intérieur. 

Comment ? En renforçant, assouplissant, purifiant, challengeant le corps et le mental.

 J'ai pour objectif que les élèves se sentent pleinement vivante en sortant des cours :)

 

me définit

Ce  qui

Jeune femme qui présente ce qui la définit en tant que prof de self-défense féminine
Une femme accomplie sous deux facettes qui représente Yog’n Self. La Wonder Woman de face en power pose avec les deux poings sur les hanches pour la self-défense. La même femme mais de dos avec le jeu de mains au-dessus de la tête pour représenter l’équilibre du yoga avec le signe de l’infini.

Transmettre ces activités, c'est faire un métier que j’aime, qui m’anime, qui m’habite, qui a du sens.

« On enseigne ce qu'on a besoin d'apprendre » Nathan Obadia 

Le papillon, symbole du sentiment de liberté et de légèreté qu'on peut éprouver après un cours de self-défense.

Mes super héroïnes : les « Cat’s Eye » de mon enfance que j’admirais et que je voyais comme fortes, puissantes, assertives, douces, agiles, bienveillantes, déterminées (si je revoyais la série, je ne les verrais peut-être plus comme ça !)​​